Retour au sommaire

Journées d'échanges



Le 16 novembre dernier s'est tenu le 22ème Forum des gestionnaires à Paris en partenariat avec le Centre de ressources Trame verte et bleue et le Centre de ressources génie écologique. Cet événement avait pour but de réunir l'ensemble des acteurs œuvrant sur ces thématiques et désireux de partager leurs expériences : gestionnaires, universitaires, collectivités, bureaux d'études, entreprises, établissements publics, services de l’État, etc., afin d'envisager ensemble comment créer, restaurer et gérer des milieux naturels de qualité, fonctionnels et connectés, dans le but de construire et mettre en œuvre concrètement la Trame verte et bleue.

Retrouvez les présentations et enregistrements de cette journée sur le site du Forum des gestionnaires

Retour au sommaire

Du côté des territoires...

Les 3 Dents avec en arrière-plan la Vallée du Rhône
Florence Coste / Parc naturel régional du Pilat
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Grand Pilat : un territoire de projet d’enjeu régional

Réservoir de biodiversité à l’échelle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Parc naturel régional du Pilat occupe une position géographique stratégique au niveau des continuités écologiques, notamment celles qui relient le Massif central au Massif alpin. Ce rôle est d’autant plus important que le Parc s’insère dans un contexte péri-urbain source d’importantes pressions foncières (urbanisation, infrastructures…) qui perturbent et menacent ces continuités. Ce contexte a conduit le Parc à intégrer dans sa charte 2013-2025 une approche fonctionnelle des milieux et des espèces dépassant ses limites géographiques et traduite par l’objectif "Conforter un réservoir de biodiversité riche et connecté".

Dès 2011, le Parc du Pilat avait anticipé cet enjeu TVB en engageant une étude préalable à la mise en place d’un contrat de territoire Corridors biologiques sur un territoire élargi à sa périphérie. Dispositifs mis en place en 2009 par la région, ces contrats d’une durée de cinq ans sont destinés à soutenir les acteurs locaux dans la conduite de projets opérationnels visant à préserver et à restaurer les continuités écologiques.
Menée en étroite association avec les acteurs du périmètre d’étude, dont les structures porteuses de Schémas de cohérence territoriale (Scot), cette démarche a conduit à définir un programme de 30 actions répondant aux 6 objectifs suivants :

  • garantir le maintien de la Trame verte et bleue par une prise en compte dans les documents de planification (accompagnement des collectivités révisant leur Plu - plan local d'urbanisme) ;
  • améliorer les connaissances sur les déplacements des espèces ;
  • réaliser des travaux de restauration de la TVB par la suppression d'obstacles (seuils sur cours d’eau, points de conflits au niveau d’infrastructures…) ;
  • réaliser des travaux de confortement de la TVB (plantation de haies, restauration de mares, mesures agro-environnementales climatiques…) ;
  • mener des actions de sensibilisation et pédagogiques (ateliers participatifs pour élus et agents des collectivités…) ;
  • évaluer le contrat et préparer une poursuite de la démarche (mise en place d’un dispositif d’évaluation selon une méthode participative…).

Une douzaine de maîtres d’ouvrage (dont le PNR) a été impliquée dans ce programme dont la mise en œuvre a été engagée avec la signature entre le Parc du Pilat et la Région Rhône-Alpes du Contrat de territoire corridors biologiques "Grand Pilat" le 24 juin 2014. Cette démarche a été reconnue dans le Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Rhône-Alpes approuvé en juin 2014 dans lequel le périmètre du Parc élargi à sa périphérie a été identifié comme territoire jouant un rôle clé dans le maillage du réseau écologique régional.

Le bilan intermédiaire de ce programme a mis en évidence un taux de réalisation ou d’engagement des actions conforme aux prévisions ; les actions non engagées étant relatives à des travaux de suppression d’obstacles dont les études préalables sont en cours. En attendant les résultats de l’évaluation qualitative, un premier constat positif peut être dressé sur l’intérêt de l’approche TVB qui permet de tisser des synergies d’actions au sein d’une diversité d’acteurs (élus, agriculteurs, gestionnaires d’infrastructures, propriétaires…) et de donner ainsi un sens et un fil conducteur à l’aménagement d’un territoire.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Accompagnement PLU © C. Beal / PNR du Pilat
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Mare agricole avant travaux © C. Beal / PNR du Pilat
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Mare agricole restaurée © C. Beal / PNR du Pilat

Catherine BEAL
Responsable du Pôle "Protection et Gestion de l'Espace"
Parc naturel régional du Pilat
cbeal@parc-naturel-pilat.fr

Pages dédiées sur le site du PNR

Retour au sommaire

Actualités Internationales

Convention alpine - Présidence de la France à la plateforme du réseau écologique

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Thierry Boisseaux, membre permanent du CGEDD (Conseil général de l'environnement et du développement durable), a été nommé président de la plateforme du réseau écologique de la Convention alpine pour un mandat de deux ans (2017-2018). Cette mission française gérée par la Coordination internationale avec l'appui du ministère de l'écologie vise à promouvoir les expériences de huit parties prenantes (ainsi que l'Union européenne) de la Convention alpine sur le sujet des continuités écologiques et des espaces protégés. Le prochain séminaire aura lieu en France à la fin du printemps 2017.

Belgique - Restauration ciblée de la circulation piscicole de la Haute-Sûre

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le projet européen FEP MigraSûre vise la restauration dirigée de la continuité écologique des cours d’eau du bassin de la Haute-Sûre par la levée d’obstacles à la libre circulation de la faune aquatique. Un point fort de la démarche réside dans le fait que l’opportunité (ou non) de lever un obstacle est évaluée sur la base d’un diagnostic génétique des populations locales de truite de rivière (Salmo trutta), et ce dans le contexte transfrontalier du bassin de la Haute-Sûre et de l’ensemble de ses affluents. Le but d’une telle approche étant de préserver d’éventuelles souches locales peu ou pas modifiées génétiquement.

Retour au sommaire

Actualités nationales

Création de l'Agence française pour la biodiversité

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) regroupe désormais les compétences des femmes et des hommes issus de ses établissements fondateurs. Les nouvelles missions seront progressivement déployées en appui des politiques publiques liées à la biodiversité. D'abord avec une feuille de route 2017, puis via un contrat d'objectif et de performance qui interviendra à partir de 2018. Retrouvez toutes les informations en ligne sur le site de l'AFB.

Référentiel technique pour concilier usage hydroélectrique et milieux aquatiques

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Les projets de création, de renouvellement ou de modification d’un aménagement hydroélectrique nécessitent une étude d’impact ou un document d’incidences. Afin d’aider les porteurs de projets à construire les dossiers et les services de police à les instruire sur une base commune, le référentiel technique Refmadi Hydroelec a été développé. Outil d’aide à la construction et à l’instruction du volet milieu aquatique du document d’incidence d’un projet d’aménagement hydroélectrique, il propose 170 fiches ou notes pour orienter le projet, prioriser les enjeux, faciliter le dialogue, prévoir les incidences, etc. Certaines fiches traitent spécifiquement de la continuité piscicole à la dévalaison ou à la montaison, permettant notamment d’affiner le diagnostic de la continuité écologique.

Nouvelle version du référentiel habitats Habref

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Habref est un référentiel national réunissant les versions officielles de référence des typologies d’habitats ou de végétation couvrant les milieux marins et/ou continentaux des territoires français de métropole et d’outre-mer. Sont prises en compte les typologies nationales ou relatives à un territoire d’outre-mer et les typologies internationales, quand elles concernent la France. Les unités présentées dans ces typologies sont soit des types d’habitats, soit des types de végétation. Dans cette nouvelle version, un effort tout particulier a été porté sur les liens entre habitats et espèces. Avec 35 000 liens supplémentaires, Habref contient à présent près de 55 000 liens habitat-espèce.

Recueil d'expériences sur la restauration des rivières

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le recueil d’expériences sur l’hydromorphologie des cours d’eau a pour ambition d’inciter à la mise en œuvre de nouvelles actions de restauration physique des cours d’eau. Il met à la disposition des acteurs de la gestion des milieux aquatiques des informations pratiques, illustrations, recommandations sur divers aspects et présente la diversité des actions entreprises, avec leurs freins et leviers, leurs effets écologiques et sociaux. Parmi les 35 nouvelles fiches, retrouvez des retours d'expériences sur l'effacement total ou partiel d'obstacles transversaux, la suppression des contraintes latérales, la remise à ciel ouvert de cours d'eau, etc.

Lauréats du prix "Infrastructures pour la mobilité, biodiversité et paysage" (IMBP)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le prix "Infrastructures pour la mobilité, biodiversité et paysage" (IMBP) récompense chaque année les meilleures initiatives prises par les acteurs impliqués dans la conception, la construction, la gestion, l'entretien, l'aménagement, la requalification et l'exploitation des infrastructures de mobilité en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes de la biodiversité et du paysage. Le grand prix dans la catégorie "Continuités écologiques" revient au projet « Identification des points de conflits entre la faune sauvage et le réseau routier afin d’améliorer la transparence écologique des infrastructures » porté par la Direction interdépartementale des routes Centre-Est en partenariat avec le Museum national d’histoire naturelle (MNHN).

Appel à projets recherche - fonctionnalités écologiques des infrastructures de transport

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cet appel s’intéresse aux fonctionnalités écologiques des territoires concernés par le développement, l’usage et les évolutions des infrastructures linéaires de transports et de leurs emprises. Dans la dynamique de la déclaration finale de la conférence IENE 2016, l’appel aborde les effets des infrastructures, selon leurs échelles, sous plusieurs angles : écologiques, socio-économiques, paysagers, juridiques ou patrimoniaux. Toutes les infrastructures linéaires de transport et leurs emprises pourront faire l’objet de recherches, qu’elles soient routières, fluviales, ferrées comme énergétiques ainsi que leurs interfaces avec les territoires : gares, ports ou aéroports.

Retour au sommaire

Actualités régionales

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Bretagne

Appel à projet Trame verte et bleue

Le Conseil régional de Bretagne a lancé en décembre 2016 un appel à projet, dans le cadre du FEADER, pour accompagner l'émergence et le développement de stratégies de territoire en faveur de la TVB. Un budget de 2,3 millions d'euros sur 6 ans sera consacré au soutien de diagnostics d'identification des TVB locales, à la définition de plans d'actions territoriaux TVB, puis à leur mise en œuvre opérationnelle. Des actions d'inventaires, d'animations, de sensibilisation environnementale, ainsi que la réalisation d'études et d'investissements portant sur la restauration et la réhabilitation des continuités écologiques pourront être financées. Deux nouvelles sessions sont programmées en 2017, une au printemps et l'autre à l'automne.

Grand Est

Appel à manifestation d’intérêt Trame verte et bleue

Après l’adoption en 2014 et 2015 des Schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE), la région Grand Est lance en 2017 son premier appel à manifestation d’intérêt Trame verte et bleue (AMI TVB) porté conjointement avec l’Etat et les agences de l’Eau (Rhin-Meuse, Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée-Corse). Cet AMI est conçu pour accompagner les porteurs de projets dans la mise en œuvre d’actions concrètes de création, de restauration ou de reconstitution de continuités écologiques. L’objectif est de préserver la biodiversité et d’assurer les conditions de maintien à long terme des espèces animales et végétales (alimentation, circulation, reproduction…) ainsi que leur survie face aux changements climatiques.

Retour au sommaire

Actualités locales

Une trame noire dans le Pays de Mormal (Nord)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Sur le territoire de la Communauté de communes du Pays de Mormal, plusieurs villes s'attachent à réduire la pollution lumineuse. Si à Bellignies, l'éclairage est éteint entre minuit et 6 heures du matin, d'autres localités ont remplacé des lampes très énergivores par des lampes Led gradables. Celles-ci permettent de diminuer leur intensité lumineuse selon certaines plages horaires : de 30 % de 21 à 23 h, de 70 % de 23 h à 5 h, puis de 30 % de 5 à 7 h. A noter que ce territoire a été reconnu "territoire à énergie positive pour la croissante verte".

Restauration de la continuité écologique à Puichéric (Aude)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

La centrale de Puicheric est le 7e obstacle sur les 60 premiers km du fleuve Aude depuis la mer. Des travaux de restauration de la continuité écologique y sont entrepris. Pour la montaison, une rampe en enrochements a été installée. L'objectif est de recréer l'écoulement naturel d'un cours d'eau avec une pente favorable au passage de la majorité des poissons, dont l'alose. Pour la dévalaison, la prise d'eau de la microcentrale est équipée de grilles à espacements réduits à 2 cm pour éviter blessures ou mortalités des anguilles au travers des turbines.

Retour au sommaire

Zoom sur...

Bocage en vallée de la Dronne
Bernard Dupuis
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Assistance continuités écologiques Aquitaine

Inscrite dans le plan d’actions du Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) co-piloté par la région et l’État, la création d’une assistance sur les continuités écologiques (ACE) auprès des porteurs de projets de Scot (Schéma de cohérence territorial) et de Plui (Plan local d’urbanisme intercommunal) résulte d’un besoin exprimé par un grand nombre d’acteurs du territoire. Cette assistance, coordonnée par l’URCAUE (Union régionale des Conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement) s’appuie sur un collectif d’experts de l’aménagement du territoire, de scientifiques et d’experts naturalistes. Elle a pour objectif la montée en compétences des acteurs locaux dans la prise en compte des continuités écologiques dans leurs documents d’urbanisme : maîtres d’ouvrage (élus et techniciens) et maîtres d’œuvre.

Organisation de l’ACE

Une expertise technico-scientifique collective a pour objectif de regrouper, valoriser et mettre à disposition des éléments de connaissance, des analyses et des orientations en termes d’enjeux potentiels sur les continuités écologiques. Elle se compose d’une :

  • cellule de recherche appliquée qui a pour mission d’établir des méthodes et des indicateurs écologiques et cartographiques d’identification des continuités écologiques selon une approche écopaysagère (concepts de l’écologie du paysage) ;
    Partenaires : INRA/SAD Paysage - Rennes ; Irstea - Montpellier, Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive, CNRS - Montpellier
  • cellule naturaliste qui compile les connaissances faune, flore et habitats connues à ce jour sur le territoire et établit une expertise à « dire d’experts ».
    Partenaires : Conservatoire botanique national Sud-Atlantique, Observatoire aquitain de la faune sauvage, Ligue pour la protection des oiseaux, Conservatoire d’espaces naturels d’Aquitaine et Cistude nature.

La mise à disposition de cette expertise constitue un outil d’aide à la décision permettant d’éclairer les enjeux du territoire en matière de continuités écologiques et de biodiversité.

Un accompagnement de proximité des maîtres d’ouvrage de Scot ou de Plui. Il a pour mission de faciliter une bonne prise en compte des continuités écologiques et d’établir un projet conforme aux attentes du territoire, du local au régional. Il s’effectue par les équipes des CAUE dans chaque département d’Aquitaine et répond aux besoins exprimés par le maître d’ouvrage. Entre 2014 et 2016, 20 porteurs de Scot et de Plui ont demandé à bénéficier d’un accompagnement ACE.

Des outils de connaissance sont mis à disposition par l’ACE Aquitaine à l’attention des collectivités locales et acteurs du territoire : éléments pédagogiques, vidéos, retours d’expériences, cartographies dynamiques, données mobilisables, outils techniques. Ils ont pour objectif de faire « mieux connaître pour mieux agir ». Par ailleurs, une cartographie des unités écopaysagères d’Aquitaine a été réalisée et permet d’établir une démarche de contextualisation indispensable à la compréhension et la définition des enjeux et cela à des échelles biogéographiques variées.

A noter que des réflexions sont actuellement en cours pour étendre cette démarche à l'ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine à l’horizon fin 2017/2018.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Atelier avec les élus © ACE Aquitaine
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Sortie sur le terrain © ACE Aquitaine
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Céline MASSA
Coordinatrice de l’URCAUE
URCAUE Aquitaine
urcaue.aquitaine@wanadoo.fr

Yannick COULAUD
Chef de projet ACE
CAUE de Dordogne
y.coulaud@cauedordogne.com

Consultez le site Internet :
www.ace-aquitaine.fr

Retour au sommaire

Agenda

le21 février
Montpellier (34)

16e Séminaire Eau - Journée "Trame verte et bleue : place à la biodiversité"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette journée organisée dans le cadre du 16e séminaire Eau "Les défis de la gestion de l'eau" aura vocation à répondre aux questions suivantes : À quels objectifs et concepts répond la TVB ? Qu’impose la réglementation ? Quels sont les outils ? Comment passer à l’action ?
 

du6 mars
jusqu'au7 mars
Besançon (25)

Formation - Modélisation des réseaux écologiques (initiation au logiciel Graphab)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Ce stage vise à acquérir les bases théoriques et pratiques liées à la modélisation de la connectivité du paysage, à découvrir les différentes fonctionnalités du logiciel Graphab et à savoir utiliser le logiciel Graphab pour créer un graphe paysager et calculer des métriques de connectivité. Il s'adresse aux techniciens, ingénieurs, chercheurs s'intéressant à l'identification et la gestion des réseaux écologiques.

le8 mars
Paris (75)

Séminaire d’échanges "TVB : de la planification régionale à la construction d’une stratégie territoriale"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette journée de travail et d’échanges marque le premier temps fort de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en juillet dernier auprès du réseau des CAUE et de leurs unions régionales.
Ce sera notamment l’occasion pour les huit équipes lauréates de présenter les initiatives mises en œuvre avec leurs partenaires locaux.

du20 mars
jusqu'au23 mars
Montpellier (34)

Formation - Trame verte et bleue urbaine et périurbaine

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette formation est organisée par l'Agence française pour la biodiversité en partenariat avec le CNFPT - Inset de Montpellier. Objectifs : intégrer l'enjeu des continuités écologiques dans les politiques urbaines et péri-urbaines et utiliser les différentes approches (écologiques, paysagères...) dans la mise en œuvre de la TVB.
Attention, les inscriptions sont clôturées 1 mois avant le début du stage. Inscrivez-vous dès maintenant !

du27 mars
jusqu'au31 mars
Montpellier (34)

Formation - TVB : Méthodes appliquées en information géographique

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette formation organisée par AgroParisTech vise à connaître les méthodes usuelles d’élaboration de la TVB à partir des données géographiques et d’outils SIG, à mesurer leurs limites et leur pertinence dans le contexte local d’application, à pratiquer et paramétrer les traitements SIG des méthodes présentées et à découvrir les méthodes en développement dans les organismes de recherche.

Retour au sommaire

A consulter

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

La Trame verte et bleue : un outil pour maintenir la biodiversité dans nos territoires et lutter contre le changement climatique

Cette brochure met en lumière les fondamentaux de la Trame verte et bleue. Elle rappelle les enjeux autour de la biodiversité et des continuités écologiques et souligne l’importance des SRCE dans la mise en œuvre de la TVB. Elle illustre également comment la TVB permet de concilier les enjeux locaux de développement et de qualité de vie avec la préservation de la biodiversité et des paysages. Des interviews d’acteurs dans les territoires viennent compléter son contenu. A noter que l'édito est signé par Ségolène Royal qui voit dans le déploiement de la TVB une véritable opportunité pour traduite la transition écologique dans nos territoires.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Trame verte et bleue et enjeux relatifs au changement climatique

Cette note dresse un état des lieux de l'ensemble des enjeux relatifs au changement climatique pris en compte dans le cadre de la Trame verte et bleue. Sont abordées les problématiques communes en matière de préservation de la biodiversité, les actions déployées dans le cadre de la mise en œuvre des SRCE. Les sujets nécessitant une attention particulière dans la mise en œuvre des politiques en faveur des continuités écologiques mais également en matière de lutte contre le changement climatique et d'adaptation à ce dernier sont abordés, et des préconisations d'ordre général sont faites afin d'éclairer les décideurs et porteurs de projets.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Bilan sur le traitement de la cohérence interrégionale et transfrontalière des SRCE

La notion de continuité écologique implique que l’identification des réseaux écologiques ne s’arrête pas aux frontières administratives. Ce bilan fait le point sur la présence ou non d’une réflexion interrégionale/transfrontalière dans les SRCE, indépendamment/en complément des enjeux nationaux des Orientations nationales Trame verte et bleue (ONTVB) et présente le cas échéant les méthodes et modes de représentations utilisés pour ces réflexions.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Bilan sur la prise en compte des enjeux de cohérence dans les SRCE

La phase d’élaboration des SRCE étant désormais achevée, ce rapport fait un bilan sur la manière dont les enjeux de cohérence nationale TVB - c’est-à-dire les continuités d’importance nationale, les espèces, les habitats naturels et les zonages - ont été traités dans les SRCE. Cette prise en compte était demandée par le dispositif législatif et règlementaire de la TVB. Ce bilan concerne à la fois la forme (à quel moment de l’élaboration du SRCE et avec quelles méthodes ces enjeux nationaux ont-ils été traités par les régions ?) et le fond (les régions estiment-elles avoir bien ou moins bien pris en compte ces enjeux de cohérence dans leur SRCE ?).

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Bilan sur les lacunes, enjeux et actions de connaissances des SRCE

De par la transversalité de sa problématique, la TVB est une politique publique qui nécessite des connaissances aussi variées que solides, à la fois fondamentales et quantifiées. Il était donc attendu que des difficultés liées aux limites de connaissances puissent être rencontrées par les équipes régionales lors de l’élaboration des SRCE. Les Orientations nationales TVB demandaient quant à elles explicitement aux SRCE de planifier des actions de connaissances pour tenter de combler ces lacunes rencontrées. Ce rapport fait ainsi un bilan des lacunes, des enjeux et des actions de connaissances identifiés dans les SRCE.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Restauration de continuité écologique entre cours d'eau et zone humide dégradée

Cette fiche expérience revient sur un projet de restauration mené sur un ancien site de pisciculture en rive du Corroac’h. A la cessation d’activité, l’ensemble de l’infrastructure a été laissé en l’état et les bassins remblayés. Le cours d'eau passe alors partiellement dans un étang en amont du site et est équipé d’une passe à poissons non fonctionnelle faisant partie des ouvrages devant être démantelés pour restaurer la continuité écologique du cours d’eau. Les travaux ont ainsi consisté à retrouver une connectivité aussi bien longitudinale que latérale pour le cours d’eau et à rétablir les fonctions de la zone humide.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Rencontres de l'Onema n°41 - La continuité écologique dans les zones humides littorales

Ce document constitue une synthèse du colloque organisé à Montpellier en mars 2016 et intitulé "La continuité écologique dans les zones humides littorales : un enjeu local, national et européen".  Cet événement avait pour but de mobiliser et fédérer l’ensemble des acteurs concernés par la restauration de la continuité écologique sur les zones humides en aval des cours d’eau (marais, lagunes...) afin de mettre en valeur les expériences réussies des deux façades maritimes dans le cadre de l’application des diverses politiques publiques françaises et européennes (eau et biodiversité).

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Rencontres de l'Onema n°43 - SAGE et TVB, des synergies existantes à approfondir

Ce numéro 43 des "Rencontres de l'Onema" revient sur le séminaire "SAGE & TVB : quelles synergies pour les continuités écologiques ?" organisé à Montpellier en juin 2016 par le ministère de l'écologie (MEEM), l'OIEau et l'Onema, avec l'appui du groupe de travail national SAGE, des agences de l'eau, de l'Aten et des autres membres du Centre de ressources Trame verte et bleue. Cette publication restitue les grandes lignes des présentations et des échanges sous forme d'une courte synthèse illustrée de témoignages.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Continuités écologiques en milieu urbain : résultats de recherche et d'action

Cette brochure présente des interventions effectuées le 28 janvier 2016 à Paris lors de la Rencontre de Natureparif intitulée « Continuités écologiques en milieu urbain : résultats de recherche et d’action ». Les résultats de travaux de recherche comme d'actions menées en Île-de-France mais aussi dans d'autres grandes agglomérations françaises permettent de mieux comprendre les phénomènes et les moyens d'agir pour favoriser des continuités écologiques urbaines fonctionnelles, afin de mettre en œuvre collectivement les mesures nécessaires dans le cadre du plan d'action stratégique du SRCE.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Protocole d’étude de l’impact de l’éclairage artificiel sur les déplacements des mammifères terrestres nocturnes

Le Parc naturel régional des Causses du Quercy a lancé sa première étude sur l’impact de l’éclairage artificiel sur les déplacements des mammifères nocturnes en 2016. Ce projet s’inscrit dans une démarche d’amélioration des connaissances sur la lumière artificielle en tant que perturbation de l’environnement nocturne. Cette étude avait pour objectif d'élaborer et d'expérimenter un protocole in-situ afin de proposer des perspectives méthodologiques permettant d’étudier la lumière en tant que perturbation éventuelle aux déplacements des mammifères terrestres nocturnes.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Etude de la prise en compte de la trame bleue dans le SRCE

Ce rapport présente une analyse de la prise en compte des milieux aquatiques et humides dans les schémas régionaux de cohérence écologique de certaines régions sélectionnées pour la diversité des paysages et des enjeux qu'elles représentent à l'égard de ces milieux. L'objectif ici est de déterminer les méthodes utilisées et d'établir un retour d'expérience. Ce document propose une grille de lecture de la composition et des choix opérés pour construire la trame bleue. Il examine sa plus-value à l'égard des dispositifs de la politique de l'eau et émet des recommandations.

Retour au sommaire

Du côté de la recherche...

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Méthodologie de mise en place d’une Trame verte urbaine

A travers l’exemple du plan Trame verte et bleue de Plaine Commune (Nord de Paris), cet article présente une méthodologie basée sur une complémentarité de diagnostics (écologiques, paysagers, des projets, des pratiques d’espaces verts) et de concertation avec les principaux acteurs qui permet de proposer une cartographie d’actions globales (organisation et priorités des objectifs de territoire, grandes lignes de paysage…) et locales (recommandations de gestion des espaces, évolutions de projets…).

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Mise en œuvre de la TVB en zone rurale aux échelles infrarégionales, l’exemple de la basse vallée du Salat

À travers le cas d’étude de la basse vallée du Salat (Occitanie), cet article s'intéresse à l’appropriation de la TVB par les différentes catégories d’acteurs via l’analyse de leurs discours (structures professionnelles, élus locaux, agriculteurs, particuliers, associations locales). Il montre que les structures territoriales abordent la TVB par le prisme d’enjeux qui ne sont pas nécessairement centrés sur la préservation de la biodiversité, amenant à des stratégies adaptées sur les territoires. Les différents leviers pour agir localement sont identifiées, sur les espaces publics comme privés. Finalement, il apparaît que l’entrée paysagère choisie par certains opérateurs permet de mobiliser les acteurs locaux et d’infléchir leurs pratiques.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Transposition communale des corridors écologiques, analyses appliquées à trois communes de l’agglomération tourangelle

À partir des résultats empiriques d’un travail de thèse, cet article s’interroge sur la traduction réglementaire des corridors écologiques dans les plans locaux d’urbanisme. L’hypothèse émise repose sur le fait que les démarches d’interprétation locale de la TVB se heurtent à des difficultés dues aux attributions des outils de l’urbanisme communal en matière d’utilisation du sol. L’étude est centrée sur trois communes situées dans l’agglomération tourangelle, territoire impliqué depuis 2009 dans une démarche de déclinaison de la TVB.