Edito

Les CAUE confirment leur mobilisation pour la TVB !

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
CAUE 74
Joël Baud-Grasset
Président de la Fédération nationale des conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (FNCAUE)

Définir les enjeux de la biodiversité et localiser la Trame verte et bleue dans les grands schémas régionaux est une excellente chose. Chercher à la restaurer, la préserver, lui donner toute sa place dans les projets urbains au plus près des habitants via les documents de planification pour des résultats concrets, c’est encore mieux ! C’est ce que s’efforcent de faire les Conseils d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) en accompagnant les collectivités locales dans une traduction opérationnelle de leurs projets qui intègre et ménage la biodiversité de la parcelle aux grands territoires.

C’est notamment l’objet de l’appel à manifestation d’intérêt « Trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d’une stratégie territoriale » lancé en juillet dernier en partenariat avec Régions de France et le soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire, avec la participation de l’Agence française pour la biodiversité. Huit équipes lauréates et leurs partenaires locaux ont été sélectionnés. Une initiative qui permet un travail collectif d’un an sur la mise en œuvre des schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE) et la spatialisation de la biodiversité, mais également sur le volet biodiversité des futurs Sraddet (Schémas régionaux d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires).

La capacité d’animation et de médiation des CAUE entre les différentes parties prenantes et échelons territoriaux constitue un gage de réussite de ces politiques encore peu appréhendées par les élus locaux. L’enjeu est que chaque acte d’aménagement, chaque projet d’urbanisme pose comme préalable la mise en exergue des trames vertes et bleues en coordination avec la qualité des paysages. C’est en substance le message que nous avons souhaité faire passer lors du séminaire de travail « Espace de biodiv’ ! » qui s’est tenu le 8 mars dernier en présence de plus de 120 professionnels des CAUE, régions, Dreal, associations de protection de l’environnement… Un message qui doit être transcrit en actes dès le prochain séminaire, au cours duquel les lauréats présenteront leurs travaux. Un message que nous ne cesserons de relayer.

Naturellement vôtre.

JOURNÉES D'ÉCHANGES

Les opérations de préservation et de remise en état des continuités écologiques nécessitent souvent l’utilisation du végétal : replantation de haies, bosquets, ripisylves, boisements, réensemencement de prairies, etc. Dans ce cadre, semer et planter local devient une évidence. Il apparaît ainsi nécessaire de partager et d'échanger sur les méthodes et techniques existantes ou en devenir.

Pour ce faire, l’Agence française pour la biodiversité (dans le cadre du centre de ressources Génie écologique) en partenariat avec Végétal local organise une journée d'échanges techniques "Semer et planter local : un défi pour la biodiversité" le 26 juin à Paris. La notion de « végétaux locaux » y sera explicitée : s’agit-il de végétaux produits ou collectés localement, de végétaux qui poussent naturellement, d’une combinaison de plusieurs critères ? L’impact de l’origine géographique et du patrimoine génétique des végétaux dans les projets de restauration sera par ailleurs au cœur des échanges.
Cet événement sera ouvert à tous les acteurs (gestionnaires, collectivités, bureaux d'études, entreprises, paysagistes, établissements publics, services de l’État, universitaires, etc.) œuvrant sur ces thématiques et désireux de partager leurs expériences afin d'envisager ensemble comment créer, restaurer et gérer les milieux naturels.

Il n'est d'ores et déjà plus possible de s'inscrire à cet événement (déjà 120 inscrits !). Néanmoins, une synthèse des échanges, les présentations ainsi que les vidéos seront prochainement disponibles.

Retour au sommaire

Du côté des territoires...

Paysage de bocage en Nord-Sarthe © PNR Normandie-Maine
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le Contrat nature, un dispositif pour restaurer le bocage en Nord-Sarthe

Depuis 2015, le Parc naturel régional (PNR) Normandie-Maine anime le Contrat nature "valoriser le bocage en Nord-Sarthe". Il fait suite à un appel à projet développé par le Conseil régional des Pays de la Loire pour la restauration et la préservation de la Trame verte et bleue. L’outil Contrat nature favorise la présence de corridors écologiques tout en étant un moyen d’initier le dialogue avec le monde agricole.

Le Contrat nature, une déclinaison opérationnelle du SRCE

Au sein du SRCE de la région Pays de la Loire élaboré en 2015, il a été soulevé une dégradation des continuités bocagères dans le Nord-Sarthe. Cette zone se situe entre deux réservoirs de biodiversité, les Alpes Mancelles et la forêt de Sillé-le-Guillaume, sur laquelle un crapaud protégé et emblématique est présent : le Sonneur à ventre jaune. Le PNR Normandie-Maine, qui a mené un travail de cartographie en 2013 afin d’identifier la Trame verte et bleue au sein de son territoire, est arrivé au même constat : le maillage bocager en Nord-Sarthe se dégrade. Le Contrat nature a donc été orienté vers ce territoire de 13 communes sur la thématique du bocage et des mares.

Des actions participatives où l’agriculture est au service de la Trame verte et bleue

Le Contrat nature « des Alpes Mancelles à la forêt de Sillé » s’articule sur deux axes : l’agriculture au service de la Trame verte et bleue et des paysages et la protection du sonneur à ventre jaune. Ces deux axes sont déclinés en objectifs et actions concrètes :

  • Encourager le maintien des éléments constitutifs des continuités bocagères : 10 diagnostics bocagers communaux sur 13 communes, 5 plans de gestion durable des haies sur des exploitations agricoles, formation sur la gestion durable des haies.
  • Restaurer des éléments constitutifs de ces continuités bocagères : 13 restaurations ou créations de mares pour le sonneur à ventre jaune, plantation de 7 km de haies bocagères.
  • Sensibiliser aux continuités écologiques et impliquer dans des projets locaux : projet scolaire « Fais ton bocage » (découverte du bocage et plantation d’une haie), animations grand public.

Le contrat nature est une démarche participative, montante et non imposée : elle associe les différents acteurs du bocage et s’attache à relier les enjeux économiques et écologiques. C’est notamment le cas de la Chambre d’agriculture de la Sarthe et du Conservatoire d’espaces naturels Pays de la Loire avec qui des conventions ont été signées.

Diversifier les débouchés du bois bocage et fédérer des groupes d’agriculteurs pour la gestion des haies 

Face aux difficultés de valorisation des haies et pour donner des perspectives aux actions menées dans le cadre du Contrat nature, il était nécessaire d’aborder et de montrer les différentes pistes de débouchés du bois bocage. Il peut être par exemple destiné, sous forme de bois déchiqueté, aux chaufferies individuelles chez les exploitants agricoles, ou encore utilisé en litière animale ou en paillage pour les collectivités lorsqu’il s’agit de bois de cime. La coopération est également encouragée : la création d’un groupe d’agriculteurs est en cours en vue de mutualiser les moyens et ainsi de diminuer les coûts lors de la coupe des haies.

Un projet au bénéfice des hommes, de la nature et du tissu économique local !

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Plantation de 100 m de haies par des élèves © PNR Normandie-Maine
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) © Aurélien Daloz
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Restauration d'une mare en partenariat avec l'association Études et chantiers Bretagne Pays de la Loire © PNR Normandie-Maine

Élise JACQUEMONT
Chargée de mission Trame verte et bleue et contrat nature
PNR Normandie-Maine
elise.jacquemont@parc-normandie-maine.fr
02 33 81 98 20

Retour au sommaire

Actualités Internationales

Retour sur le colloque international de restitution du Life "Continuité écologique"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Dans le cadre du programme Life « Continuité écologique », les Parcs naturels régionaux du Morvan et des Ballons des Vosges ont souhaité partager leurs expériences au travers d’un colloque international. Cet événement est revenu sur la synthèse des enjeux liés à la continuité écologique, les difficultés de mise en œuvre et les leviers pour la réussite des projets. Les présentations de ces journées sont d'ores et déjà disponibles.

Rencontre transfrontalière "Quand l'éclairage public nous fait de l'ombre"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette rencontre organisée à Genève en mars 2017 a réuni un public varié pour découvrir les pratiques les plus efficaces pour réduire les nuisances issues de la pollution lumineuse. Une série d'éclairages donnés par des spécialistes venus de différents horizons - santé,  sécurité, urbanisme, astronomie, zoologie – a permis de mettre en évidence les multiples dimensions de notre patrimoine nocturne. Les outils et les actions adaptés pour limiter les effets néfastes de l'éclairage public ont également été abordés.

Site postconférence "Integrating Transport Infrastructure with Living Landscapes"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Afin de capitaliser sur les 250 communications réalisées par des représentants de 43 pays présentées à l'occasion de la conférence "Infra Eco Network Europe - IENE" 2016 de Lyon, un site "post-conférence" (en anglais) a été mis en ligne. Vous pourrez y retrouver les résumés des interventions des différentes sessions, les posters, les documents de présentation mais aussi un retour sur les visites de terrain. Par ailleurs, de brèves interviews sont disponibles sous format vidéo.

Retour au sommaire

Actualités nationales

Mise à jour des orientations nationales Trame verte et bleue

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

La première réunion du groupe de travail sur la mise à jour des orientations nationales pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques (ONTVB) a eu lieu le 6 juin. Cette mise à jour fait suite aux évolutions apportées par la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) qui instaure les schémas régionaux d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet). Conformément aux dispositions du code de l'environnement, ce chantier sera préparé en étroite association avec le comité national de la biodiversité (CNB) qui donnera son avis sur les principales étapes du processus.

Bilan 2017 de l’état de la biodiversité en France

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Comme chaque année, l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) publie le bilan de l'état de la biodiversité en France. Celui-ci est guère reluisant. En effet, la destruction, la dégradation ou la banalisation des milieux naturels se poursuit. En métropole, chaque année entre 2006 et 2014, en moyenne 67 000 ha ont été détruits par artificialisation. Les prairies, pelouses et pâturages naturels paient le tribut le plus lourd avec plus de 50 000 ha perdus par artificialisation entre 1990 et 2012. Les cours d’eau, quant à eux, présentent une fragmentation par les ouvrages correspondant à 15 obstacles à l'écoulement pour 100 km de cours d'eau en 2017.

Réflexions sur la continuité écologique dans les zones humides littorales

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le Pôle-relais marais atlantiques, Manche et mer du Nord et le Pôle-relais lagunes méditerranéennes se sont associés pour présenter les réflexions actuelles en matière de continuité écologique sur les zones humides littorales. Dans un contexte institutionnel évolutif - adoption des SRCE par les régions, lois NOTRe et MAPTAM, mise en place de l’Agence française pour la biodiversité, l’enjeu est d’aboutir à l’élaboration d’un projet commun aux façades Atlantique, Manche – Mer du Nord et Méditerranée à partir d’une vision collective.

Mooc "Biodiversité et changements globaux"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Ce cours en ligne vise à répondre aux nombreux besoins de la société en matière de connaissances et de compétences sur le sujet. Il a pour ambition d'amener les apprenants à mieux se représenter la nature et les relations entre les grands changements globaux, à mieux comprendre les moyens que mobilise la biodiversité pour y répondre et à mieux appréhender la position des grands acteurs de la société par rapport à cette problématique. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour être prêt pour la rentrée !

Formations TVB du second semestre - inscrivez-vous dès aujourd'hui !

Retour au sommaire

Actualités régionales

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Hauts-de-France

Appel à projet "la nature en chemins"

La Région Hauts-de-France lance un appel à projet afin de restaurer la biodiversité des chemins ruraux, considérés comme de véritables corridors naturels pour la faune et la flore sauvage du territoire. Les collectivités territoriales et les groupements de communes constituent le public cible principal de cet appel à projet, mais les associations ayant obtenu l’accord des collectivités concernées peuvent également y participer. Le soutien porte sur des actions de plantations (haies ou arbres fruitiers) et d’ensemencement de bandes herbacées, particulièrement utiles à la biodiversité, sur les chemins ruraux, voies communales ou communautaires. Les candidatures sont à envoyer avant le 30 juin.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Nouvelle-Aquitaine

Appel à projet "Trame verte et bleue et pollinisateurs"

La région Nouvelle Aquitaine lance un appel à projet "Trame Verte et Bleue et Pollinisateurs" dont les objectifs sont de préserver et restaurer les continuités écologiques, d'enrayer le déclin avéré des insectes pollinisateurs, de favoriser l’appropriation et la compréhension des enjeux de la TVB et enfin d'encourager la mobilisation citoyenne pour susciter l’envie d’agir pour la biodiversité. Les actions éligibles portent sur un volet opérationnel (plantations, réouverture de milieux, restauration de zones humides, création de mares…) et un volet sur la sensibilisation/participation (chantiers participatifs, concertation, formations, réalisations de supports de communication...). Les candidatures sont à envoyer avant le 30 juin.

Retour au sommaire

Actualités locales

Mise en place d'écuroducs par la LPO Hérault

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Les réseaux routiers fragmentent les habitats de nombreuses espèces et impactent parfois directement les populations lors de collisions. Chaque année, de nombreux cas d'écrasements d’Écureuils roux sont signalés à la LPO sur son site d'inventaire participatif. Les équipes du centre de sauvegarde de Villeveyrac ont ainsi décidé d'intervenir en installant au dessus des routes des passages à faune spécifiques. Ces dispositifs, appelés écuroducs, consistent en l'installation d'un cordage sur les axes où des cas de collisions ont été signalés et où des populations d'écureuils sont connus, et ce en accord avec le service des routes du Conseil départemental. Un suivi est ensuite réalisé afin d'évaluer l'utilisation de l'équipement et optimiser son emplacement si besoin.

Restauration de la continuité écologique sur l’Argens (Var)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le seuil des Plainons sur le cours du fleuve Argens a été construit avant 1850 (premières traces écrites). Cet ouvrage affecte la continuité écologique au titre du L214-17 du code de l’environnement et se trouve dans la Zone d’action prioritaire pour les anguilles (ZAP du plan de gestion anguille). Considérant qu’il n’assure aujourd’hui plus aucun usage économique, une opération de restauration de la continuité écologique est en cours pour permettre notamment la migration des poissons ciblés.

Retour au sommaire

Zoom sur...

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) © Gérard Mady
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Gypconnect : rétablir la continuité pour les populations de Gypaète

Après la quasi-extinction d'une grande partie des grands vertébrés européens au cours des derniers siècles, de nombreux projets de réintroduction ont été mis en œuvre pour restaurer les populations décimées. Cependant, l'avenir de nombreuses de ces espèces, organisées en métapopulation, reste dépendant des flux d'individus entre leurs différents noyaux de population et donc de leurs capacités d’échange et de brassage génétique. Ces capacités constituent un critère déterminant pour assurer leur viabilité.

Une espèce à l'avenir incertain

Le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) figure parmi ces espèces. Dans la guilde des oiseaux nécrophages (qui se nourrit de cadavres), il constitue le dernier maillon de la chaîne alimentaire, s'alimentant pour l'essentiel d'os. Par ce comportement, il participe grandement à la fonctionnalité des écosystèmes.
Bien qu'il ait dû faire face dans le passé à de nombreuses persécutions en Europe occidentale l’ayant restreint aux Pyrénées, cet oiseau emblématique est de retour dans différents massifs grâce à divers programmes de réintroduction.

Un programme ambitieux

Le programme Life Gypconnect (LIFE14 NAT/FR/000050) coordonné par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) constitue aujourd'hui la clé de voûte de l'établissement d'échanges entre les plus importants noyaux de population des Alpes françaises et des Pyrénées. En outre, il intègre la problématique de la diversité génétique du Gypaète barbu dans son corpus. Il souligne notamment l’importance de favoriser des mouvements d’oiseaux de façon à permettre des échanges d’individus et la variabilité génétique des populations. Il se positionne par ailleurs dans le cadre d’une collaboration internationale qui apparaît cruciale pour documenter l'immigration et le flux de gènes entre les différents noyaux de population à l’échelle européenne.

Le programme Life Gypeconnect poursuit d'autres objectifs :

  • renforcer la population du Gypaète barbu par la création de nouveaux noyaux de population dans la Drôme et le Massif central ;
  • favoriser des mouvements d’oiseaux depuis ces noyaux de population entre les Alpes et les Pyrénées et plus largement rétablir l’existence d’une continuité entre les populations de l’espèce du Paléarctique occidental (afin de restaurer une véritable métapopulation européenne de l’espèce) ;
  • améliorer la connaissance de l'espèce et la valoriser par un porter à connaissance ;
  • fédérer les différents acteurs.

Une implication à tous les niveaux

Alors que le Gypaète est considéré comme prioritaire et qu’il bénéficie de plans d’actions nationaux et européens, les différentes actions mises en œuvre dans ce projet devront permettre d’améliorer significativement son statut de conservation et de protection.
Grâce à ses actions scientifiques et techniques, ses opérations de réintroduction et son volet relatif à la sensibilisation, le Life Gypeconnect constitue un véritable projet de développement partagé autour d’enjeux territoriaux et de biodiversité. Il implique non seulement les bénéficiaires mais également l’ensemble du réseau d’experts qui œuvre en Europe et dans le monde pour la sauvegarde des rapaces.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Les opérations de libération sont l’occasion d’évènements auxquels participe le public © P. Orabi
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
© Ligue pour la protection des oiseaux

Pascal ORABI
Chef de missions
Ligue pour la protection des oiseaux

Consultez le site internet :
www.gypconnect.fr

Retour au sommaire

Agenda

le26 juin
Berre l’Étang (13)

Journée "Continuités écologiques des cours d'eau"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette journée technique organisée par le Réseau régional des gestionnaires de milieux aquatiques en Provence-Alpes-Côte d’Azur (RRGMA) visera notamment à présenter l'outil "Foire aux questions" qui tente de répondre à différents questionnements et besoins sur le sujet. Différents projets seront également présentés et permettront échanges et partages d'expériences entre gestionnaires de milieux aquatiques, membres et partenaires du RRGMA et services de l’État.

le27 juin
Paris (75)

Journée d'échanges sur le logiciel Graphab de modélisation des réseaux écologiques

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cet événement a pour objectif le partage de travaux réalisés avec Graphab sur le développement et la mise en œuvre de nouvelles approches de conservation, de protection et de renforcement de la biodiversité, de réponses aux nouvelles questions écologiques... Cette journée permettra également de définir collectivement les souhaits d’évolution du logiciel attendus par les utilisateurs.

du26 juin
jusqu'au28 juin
Mérignac (33)

Formation "Accompagner l’intégration de la TVB locale dans les projets de territoire (Scot et PLUI)"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette formation de 2,5 jours entre dans le cadre de l'accompagnement des collectivités pour l'intégration de la Trame Verte et Bleue dans leurs projets de territoire. Au programme : connaître les bases scientifiques, politiques et juridiques de la TVB ; connaître les méthodes de cartographie de la TVB ; intégrer la TVB dans les documents d’urbanisme ; évaluation de la prise en compte de la TVB dans les documents d’urbanisme ; organiser une sortie terrain et mobiliser un argumentaire pour parler des enjeux locaux de TVB.

le29 juin
Massiac (15)

Journée technique "Restaurer la continuité écologique"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L’Association Rivière Rhône Alpes Auvergne (ARRA²) organise une journée d’information et d’échanges sur le thème "Restaurer la continuité écologique : le cas de l’effacement de seuils". La matinée en salle permettra notamment d'aborder les différentes phases d'un projet de restauration de la continuité écologique à travers des retours d'expériences d'effacement d'ouvrages transversaux. L'après-midi sera consacrée à des visites sur le territoire du Syndicat interdépartemental de gestion de l’Alagnon et de ses affluents.

du20 septembre
jusqu'au21 septembre
Malmö (Suède)

Conférence internationale "Connecting people and nature for sustainable cities"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Chercheurs, décideurs et praticiens sont invités à participer à cette conférence afin d'échanger sur les possibilités de conciliation entre d'une part l'augmentation de la population et la densification urbaine, et d'autre part le maintien et la création d'infrastructures vertes visant à améliorer le cadre de vie, l'adaptation au changement climatique et la biodiversité en ville. Des exemples concrets de solutions fondées sur la nature seront présentés.

Retour au sommaire

A consulter

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Rétablissement de la continuité écologique des cours d'eau - aide à la rédaction d’un cahier des charges

Élaboré par les agences de l’eau et l'AFB, ce document présente les éléments techniques pour la rédaction d’un cahier des charges des équipements et dispositifs dédiés au franchissement piscicole et/ou au transit sédimentaire. Il relève d’une démarche nationale destinée à harmoniser les contenus tout en permettant des adaptations locales dans ses déclinaisons opérationnelles, et à s’assurer du gain écologique et de l’efficience des aménagements proposés par les prestataires en recueillant les données indispensables à leur conception.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Guide sur les opérations d'effacement ou d'arasement de seuils

Ce guide, destiné aux porteurs de projet, aborde la question de la restauration de la continuité écologique des cours d’eau en ciblant plus particulièrement les petits seuils de hauteur inférieure ou égale à 5 m. Il a pour vocation de répondre aux interrogations, de préciser la démarche et d’apporter des éléments pragmatiques sur une opération d’effacement. En se basant sur une approche liée au contexte local, il doit permettre de répondre en premier lieu à la question "faut-il ou non intervenir ?" et dans l’affirmative, d’étudier la faisabilité technique de l‘opération et les modes opératoires en fonction des cas de figure.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Prescriptions techniques sur l’achat de végétaux sauvages d’origine locale

Ce document est un guide de recommandations pour la rédaction de cahiers des clauses techniques particulières (CCTP) de fourniture de végétaux sauvages d’origine locale. Au-delà des lectures juridiques, cette synthèse présente des pistes méthodologiques pour favoriser l’émergence de filières de production de végétaux sauvages d’origine locale garantie : définition préalable du besoin par la maîtrise d’ouvrage, analyse de l’offre locale, critères d’attribution des marchés, contrats de culture... La définition de la commande (publique ou privée) est en effet un levier important du développement d’une filière car sans demande, l’offre a du mal à se structurer.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Guide technique - Délimiter l'espace de bon fonctionnement des cours d'eau

Ce guide présente les méthodes pour délimiter l’espace de bon fonctionnement des cours d’eau et pour organiser la concertation avec les acteurs du territoire tel que préconisé dans le SDAGE Rhône Méditerranée 2016-2021. Un premier chapitre porte sur le lancement de la démarche. Les trois chapitres suivants abordent le diagnostic, la définition des objectifs, des propositions de délimitation, le choix et la définition du périmètre définitif. Un dernier chapitre fournit des éléments d’appui sur les actions à conduire. Il comprend des fiches-ressource (notion de bon fonctionnement, concertation,...).

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Concilier la continuité écologique des cours d’eau avec la préservation des moulins patrimoniaux et autres usages

Ce nouveau rapport du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) formule des propositions pour sortir de la situation de crise actuelle et lever les blocages constatés sur les opérations de rétablissement de la continuité écologique qui concernent des moulins. La mission préconise notamment de renforcer l’approche territoriale avant d’aborder les projets par ouvrage afin de favoriser une vision partagée du cours d’eau à l’échelle du bassin versant. Elle propose également une méthode pour définir, de manière objective et concertée, ce qu’est un "moulin patrimonial".

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Guide technique sur les passages à faune (anglais)

La deuxième édition de ce guide espagnol est une mise à jour d'un document initialement rédigé sur la base du rapport Faune et trafic - Manuel européen d’identification des conflits et de conception de solutions. Le contenu a ici été modifié pour faire état des connaissances actuelles et des retours d'expériences sur le sujet. Ce document vise à impulser des initiatives pour la mise en oeuvre d'actions d'atténuation de l'effet barrière et de la mortalité induits par les infrastructures linéaires de transport.

Retour au sommaire

Du côté de la recherche...

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Trame verte, bleue et autres trames

En faisant le constat de certaines limites dans le périmètre du cadrage initial de la TVB, cet article revient sur la nécessaire prise en compte d'autres trames, et notamment d'un réseau écologique pour les espèces volantes (trame aérienne), pour la biodiversité du sol (trame brune) ou encore pour la vie la nuit (trame noire). Les principaux facteurs de fragmentation considérés aujourd'hui sont en effet des infrastructures matérielles. Si certains acteurs réfléchissent déjà à la prise en compte d'autres problématiques dans l'élaboration des trames (pollution chimique, sonore, atmosphérique ou encore celle des ondes électromagnétiques), se pose désormais la question de leur caractérisation.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Des continuités écologiques d’importance nationale aux TVB régionales : quelles méthodes de prise en compte ?

La Trame verte et bleue vise à maintenir et à reconstituer un réseau sur le territoire national pour assurer la survie des espèces et faciliter leur adaptation au changement climatique. Mis en œuvre aux échelles nationale, régionale et locale, ce dispositif repose sur le principe des continuités écologiques dites d'importance nationale que chaque région doit prendre en compte dans l'élaboration de son schéma régional de cohérence écologique. Après un état des lieux des démarches et des méthodes de prise en compte de ces enjeux de cohérence nationale dans la construction des trames régionales, cet article nous présente un bilan critique et des suggestions d'amélioration.